Carmen Toudonou : « Ken Bugul reste incontestablement mon écrivaine africaine préférée »

Carmen Toudonou : « Ken Bugul reste incontestablement mon écrivaine africaine préférée »

L’Ecrivaine béninoise et Promotrice du concours Miss littérature, Carmen Toudonou  rend hommage à la qualité de la plume de  la Sénégalaise Ken Bugul.  Un témoignage plein de sens et d’émotion dont la teneur est la suivante.   

Message de l'équipe d'organisation des Noces de Diamant de Un Piège Sans Fin

Pour marquer la célébration des Noces de Diamant du roman Un Piège Sans Fin, nous avons initié une campagne de crowdfunding. Cette campagne a pour but de rendre le roman disponible dans les bibliothèques de plusieurs établissements scolaires privés et publics au Bénin. 200 établissements auront chacun 10 exemplaires du roman.

Informé de cette initiative voici en bref ce qu'en dit le Doyen Olympe Bhêly QUENUM "C'est sublime ! Si ça marche j'aurai un enterrement royal.."

Vous pouvez soutenir cette initiative en parcourant ce lien : https://www.leetchi.com/fr/c/lyV9Bq0w


« J’ai connu Ken Bugul en 2013. Cette année-là, j’ai remporté le concours Lu pour vous, catégorie junior, et elle était la Présidente du jury qui m’a sacrée. C’est ensuite que j’ai découvert sa plume si particulière. J’ai été spécialement marquée par sa prise de position pour la polygamie dans le roman  »Riwan ». Et pourtant, je suis contre la polygamie. Je pense que c’est la profondeur de la réflexion,  qui transcende la polygamie, et même la condition de la femme, pour questionner le déterminisme de l’humain qui m’a plu. Ce roman reste l’un de mes plus grands coups de coeur en matière littéraire.

J’ai souhaité obtenir une préface de Ken Bugul pour mon roman Presqu’une vie, paru en 2014, j’ai même obtenu son accord, mais ensuite, des raisons indépendantes de sa volonté ont plombé le projet. Ken Bugul reste incontestablement mon écrivaine africaine préférée ».

La suite après la pub

Carmen Toudonou, Ecrivaine

Laisser un commentaire