Geneviève Ngosso Kouo, Universitaire et Ecrivaine du Cameroun

Geneviève Ngosso Kouo, Universitaire et Ecrivaine du Cameroun
Geneviève Kouo Ngosso

Geneviève Ngosso Kouo est Universitaire et traductrice. Elle a enseigné à l’Université nationale Omar Bongo du Gabon, Libreville et à l’Ecole Normale Supérieure d’Abidjan, Côte d’Ivoire.

Elle a ensuite travaillé comme traductrice à l’Ambassade des Etats-Unis et au bureau régional de la Banque mondiale à Abidjan. Enfin, elle a été consultante pour la Banque africaine de développement, toujours à Abidjan, Côte d’Ivoire, et pour le bureau régional de la FAO à Accra, Ghana.

Ecrivaine, elle est l’auteur de deux romans :

« Une femme, un Jour » (Editions CEDA, Abidjan, 1995) et

« Il faisait nuit à Somorria ». (Editions CLE, Yaoundé, 2019).

Elle a également écrit des poèmes

« La chanson de Zomachi », écrit après une visite à la route des esclaves à Ouidah (utilisé comme épilogue de son dernier roman : Il faisait nuit à Somorria)

« Ode à ma mère restée à Eséka », écrit suite à la catastrophe ferroviaire survenue à Eséka au Cameroun en octobre 2016.     

«  Je voudrais te dire », ou conversation avec sa défunte mère

«  Elle et triste cette histoire … Paroles de « Ruban Blanc », chanson de Sol’E le jazzy rapper, sur les violences faites aux femmes. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Fermer le menu