Mali / Rentrée littéraire 2019: Le Président Ibrahim Boubacar Keita poussé par un souffle vital

Mali / Rentrée littéraire 2019:  Le Président  Ibrahim Boubacar Keita  poussé par un souffle vital

Ouverte le mardi 19 février, la 11ème édition de la rentrée  littéraire du Mali prend fin ce samedi 23 février.   La cérémonie  officielle de lancement  des activités s’est tenue  au musée  national  de Bamako.

Message de l'équipe d'organisation des Noces de Diamant de Un Piège Sans Fin

Pour marquer la célébration des Noces de Diamant du roman Un Piège Sans Fin, nous avons initié une campagne de crowdfunding. Cette campagne a pour but de rendre le roman disponible dans les bibliothèques de plusieurs établissements scolaires privés et publics au Bénin. 200 établissements auront chacun 10 exemplaires du roman.

Informé de cette initiative voici en bref ce qu'en dit le Doyen Olympe Bhêly QUENUM "C'est sublime ! Si ça marche j'aurai un enterrement royal.."

Vous pouvez soutenir cette initiative en parcourant ce lien : https://www.leetchi.com/fr/c/lyV9Bq0w


Sous le haut parrainage  du Président de la république  du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, champion et nouveau coordinateur  de l’Union Africaine pour les arts, la culture et le patrimoine, l’édition 2019 de la rentrée  littéraire du Mali réunit  du 19 au 23 février 2019 des professionnels  et acteurs du livres de l’espace  francophone. Les 45 participants étrangers  venus de 25 pays du monde et ceux locaux à  travers des soirées littéraires, tables rondes, ateliers et autres  activités ont essayé d’identifier de solutions  aux problèmes  liées  à  la littérature au Mali,  en Afrique, et dans le monde.    

La cérémonie  d’ouverture  a connu la présence  de Sylvie Marcé, Commissaire  générale  des états généraux  du livre en français  dans  le monde, organisation française qui  prône la démocratisation  du livre et l’ancrage  de la lecture  dans les habitudes  de vie.

La suite après la pub

 Le Président  de la république  malienne, Enseignant de formation  a profité  de l’occasion  pour rappeler  la nécessité  d’inculquer les habitudes  de lecture dès  les premières  années  de l’enseignement  fondamental( primaire).  De plus, il émet  l’idée d’un assouplissement  de la chaîne  du livre afin de réduire  les coûts  et ainsi rendre plus  accessible  le savoir livresque.

 Les activités  de cette 11ème édition  de la rentrée  littéraire  au Mali se sont déroulées    dans la capitale  Bamako comme à  l’accoutumée  mais aussi simultanément à Sikasso au sud- est, Djenné et Tombouctou  au centre du pays afin qu’un grand nombre  de personnes surtout, jeunes soient impactées.

Kafui Persis GUIVI

Laisser un commentaire