Chapelet de nausées : Belkis Hounkanrin pour soulager à la société ses douleurs

Chapelet de nausées :  Belkis Hounkanrin pour soulager à la société ses douleurs

Belkis Espoir Hounkanrin nous a accordé l’honneur de préfacer son 1er livre publié. Chapelet de nausées, un recueil de quatre nouvelles paru aux éditions Mémoire Héritage à Cotonou, en 2021. Avec la permission de son éditeur, nous partageons avec vous chers internautes le contenu de la préface.

Lisez

La société, pour la saisir, il faut l’observer. Avec attention, avec réflexion. Il faut aussi du recul. Et l’un des moyens les plus efficaces pour atteindre cet objectif est le livre. Il fait du lecteur un être à la fois intelligent et malin. Il l’humanise, le civilise et le rend moins bête.


En voici un qui polit les mœurs. Chapelet de nausées. Dans cet ouvrage, Belkis Espoir HOUNBKANRIN, tel un charpentier sur son chantier, s’intéresse à la construction des familles.

La suite après la pub

Quel père dans la famille qui s’installe ? Quel enfant pour quel citoyen de demain ? Et quel citoyen pour le monde qui vient ?

Des préoccupations éclaircies à travers de magnifiques récits tirés des expériences quotidiennes de vie. De « Cri pluriel » à « La traversée de la douleur », en passant par « Morsure d’amour », «  Chapelet de nausées » (le titre éponyme de l‘œuvre) et « Tontine, secret d’homme », la jeune autrice plonge le lecteur dans une société frappée par toute sorte d’incongruité, d’inconvenances et d’attitudes diverses en guerre contre la bienséance, le bon sens et la raison.


Ensemble avec le Journaliste – Ecrivain français Albert Londres (1884 – 1932), Belkis Espoir HOUNKANRIN porte sa plume dans plusieurs plaies de la société, et essaie de leur appliquer un pansement. A l’aide des mots. N’est – ce pas là l’essentiel qui constitue la nature et la fonction d’une création littéraire !

A la société, il faut lui soulager ses douleurs pour un monde sans tension.


Ami lecteur, au terme de votre lecture, je suis convaincu que vous feriez de l’auteure de ce livre une amie, une conseillère spéciale. Parce que son livre vous aurait guéri d’une lésion.


Esckil AGBO, Préface du livre Chapelet de nausées