Afrique du Sud: Stacey Fru, l’Ecrivaine précoce

Afrique du Sud: Stacey Fru, l’Ecrivaine précoce

On la présente comme la plus jeune écrivaine  d’Afrique. Originaire du Cameroun, à 11 ans, elle  est  déjà auteure de deux ouvrages et s’apprête à mettre deux autres sur le marché du livre. Stacey Fru, la plus jeune plume d’Afrique.  

Message de l'équipe d'organisation des Noces de Diamant de Un Piège Sans Fin

Pour marquer la célébration des Noces de Diamant du roman Un Piège Sans Fin, nous avons initié une campagne de crowdfunding. Cette campagne a pour but de rendre le roman disponible dans les bibliothèques de plusieurs établissements scolaires privés et publics au Bénin. 200 établissements auront chacun 10 exemplaires du roman.

Informé de cette initiative voici en bref ce qu'en dit le Doyen Olympe Bhêly QUENUM "C'est sublime ! Si ça marche j'aurai un enterrement royal.."

Vous pouvez soutenir cette initiative en parcourant ce lien : https://www.leetchi.com/fr/c/lyV9Bq0w


Elle  est une petite  fille d’origine camerounaise, agée de 11 ans qui est née et a grandi en Afrique du sud. Il y a quelques années alors qu’elle avait encore 6 ans, sa mère a découvert un manuscrit dans sa chambre, il paraitra quelques mois plus tard avec le titre : Smelly Cats  qui raconte l’histoire de deux cousins en quête de popularité dans leur école.

Le livre sera tout de suite remarqué par les autorités et recommandé officiellement comme document d’apprentissage dans les écoles sud-africaines. Consciente de l’enjeu, elle n’a pas caché ses impressions.

La suite après la pub

Stacey Fru: << la lecture ne représente pas quelque chose d’important dans les écoles sud – africaines, publiques comme privées. Les enfants vont le lire et  en discuter dans leur cours d’anglais. Je suis fière de cela, car mon but premier est de militer pour une bonne éducation>>.

Le deuxième livre à son actif Bob and Snake  depuis ses 7 ans, s’inscrit dans cette lancée de littérature de jeunesse et a une valeur didactique invitant les enfants à cultiver un profond respect pour leurs parents.

En 2016 , Stacey  reçoit le prix de la National Development Agency alors qu’elle n’a que 9 ans. En dehors de son activité littéraire elle dirige une fondation en son nom, qu’elle utilise pour promouvoir la lecture en distribuant des livres de nombreux écrivains  en Afrique du sud et ailleurs à travers sa campagne « An african book a child« .

Stacey  animent  aussi plusieurs conférences dans les écoles, lycées et universités pour raconter son histoire et motiver les autres. Pour 2019, elle projete une tournée africaine d’organisation d’ateliers d’écriture à l’intention des enfants défavorisés.

Nonobstant son emploi du temps  chargé, elle  continue d’écrire, elle publiera  cette année, deux nouveaux livres d’un tout autre register. Elle explique: << j’ai décidé de ne plus écrire pour les enfants, mais de véritables nouvelles maintenant, et d’aborder des sujets plus sérieux comme les kidnappings en Afrique du sud et l’importance de l’identité africaine. Dans mon prochain livre, Tim’s Answer, je veux dire aux Africains que tout ce qui  vient de l’Occident n’est pas forcément bien. Et qu’on ne doit pas toujours se comparer aux personnes à qui on veut ressembler>>.

Pour Stecey Fru , l’écriture est une histoire de famille, sa mère Victorine Mbong Shu  a signé plusieurs ouvrages. Du haut de ses onze piges, Stacey vise loin, devenir présidente de la république pour restructurer l’éducation.

Son slogan :  lisez, écrivez, éduquez !

  Persis Kafui GUIVI 

Laisser un commentaire