Bénin / Essai : La radiographie du Père Charles Cakpo des institutions démocratiques

Bénin / Essai :   La radiographie du Père Charles Cakpo des institutions démocratiques
De gauche à droite Dr Gilles Badet, le Père Charles Cakpo et le Prof Arsène Joel Adéloui, représentant à la cérémonie du lancement le Préfacier du livre

Quelle est  la  place du peuple dans la mise en place des institutions au Bénin ? La participation du peuple  à la vie politique devrait – elle se limiter au vote de ses représentants. Quelle est la forme du régime politique en vigueur au Bénin ? Ce sont autant de questions  auxquelles  le Père Charles Cakpo a tenté de trouver de réponses dans son ouvrage   Bénin : Les institutions démocratiques. Analyse comparée avec des évolutions en France et aux Etats – Unis.  Un essai à la fois politique et juridique, paru dans la collection «Logique juridique» chez l’Harmattan à Paris et lancé le jeudi  30 juillet 2020 à la librairie Notre Dame de Cotonou.

« Nous avons décidé d’étudier le système politique béninois pour trois raisons. D’abord  pour  comprendre le fonctionnement, ensuite pour appréhender les fondements et enfin, pour évaluer sa capacité d’adaptation au regard  d’un certain nombre  d’événements survenus depuis la mise en place de la constitution moderne du 11 décembre 1990 »,  clarifie  modestement le Père Charles Cakpo pour présenter  les objectifs qui étaient   à la base  de  la production de son livre.  

C’est un ouvrages, explique – t – il  qui  « permet de comprendre les spécificités du Bénin en matière de suffrage universel, de séparation des pouvoirs,  de l’action des partis politiques,  des relations réciproques entre les pouvoirs constitués ».

La suite après la pub

Et pour en arriver à sa rédaction qui,  d’ailleurs  s’étend sur 660 pages, « cela suppose une  bonne connaissance des lois et des institutions des pays  concernés, ainsi que leur structure constitutionnelle », analyse l’Evêque du diocèse d’Abomey, Monseigneur Eugène Cyrille Houndékon.

Lire aussi:

Le livre « aurait pu s’appeler  la place du peuple en démocratie », pense le Docteur Gilles Badet,   à qui  est revenu le mérite de le présenter au public. Via Bénin : Les institutions démocratiques. Analyse comparée avec des évolutions en France et aux Etats – Unis, le Père Charles Cakpo, précise ce dernier, de manière impartiale a radiographié les systèmes politique et juridique béninois.

« Il a passé  un long temps à définir la notion du peuple. A travers des approches historique, sociologique, philosophique, juridique et politique », indique le présentateur.

« C’est un ouvrage pluri – disciplinaire », poursuit – il  tout  en soulignant  que le Prêtre – Essayiste a marqué beaucoup de questionnements parmi lesquels : la  place du peuple dans la mise en place des institutions, les  questions sur l’égalité des citoyens,  la citoyenneté, l’identité, l’appartenance  du peuple, le rapport à l’ethnie, etc.  A en croire Dr Badet ,  au terme de ses réflexions et analyse,  l’auteur en est venu, à  déduire qu’il est difficile de classer le régime politique  béninois.  Entre  les principes du  présidentiel,  du  parlementaire, du  semi- présidentiel…. la forme  de la gouvernance démocratique  au Bénin  reste imprécise sur nombre de points.

« En clair le Père Charles Cakpo  essaie de promener son lecteur  à travers aussi bien l’histoire, la sociologie, les analyses juridiques dont les expériences de la France et des Etats- Unis pour un objectif final : l’amélioration du fonctionnement des institutions du Bénin.

C’est à cet objectif que le droit comparé a été utilisé à bon escient par l’auteur pour enlever des esprits des idées reçues, ceci  pour creuser, conceptualiser les choses dans chaque système politique.

A l’heure  des réformes politiques, à l’heure des débats sur les meilleures manières de mener le contenu des réformes, cet ouvrage arrive à point pour nourrir la réflexion, pour sortir de notre narcissisme bénino- béninois et regarder un peu ce qui se fait ailleurs », résume le présentateur au terme de son exposé».

Esckil AGBO © BENINLIVRES, août 2020