Bénin – Poésie / Belkis E. Hounkanrin : «Il y a insalubrité poétique sur les réseaux sociaux »

Bénin – Poésie  / Belkis E. Hounkanrin :  «Il y a insalubrité poétique sur les réseaux sociaux »

L’ENTRETIEN. Jeune écrivaine, auteure  du receuil de nouvelles Chapelet de nausées (  Editions Mémoire Héritage, 2021),  Belkis Espoir Hounkanrin  est  à la base Poétesse – slameuse. Enseignante de lettres  à Parakou, une ville située au nord du Bénin, elle est également Rédactrice à beninlivres.org. Dans cet entretien, elle donne  son avis sur l’état actuel de la poésie béninoise.

INTERVIEW

RADIO BENINLIVRES : Selon vous, qu’est ce que la poésie ?

La suite après la pub

Belkis Espoir HOUNKANRIN: La poésie est un esprit, un état d’âme. C’est comme l’ombre de  l’homme; qu’on ne peut toucher, mais qui reproduit tout ce que ce dernier fait de façon étonnante et impressionnante. Elle est dans tout et partout: dans le jour qui se lève et dans la nuit qui tombe. Dans les larmes d’un enfant et dans le sourire d’un adulte. Elle est un miroir qui fait briller les émotions vitales.

La poésie est dans les larmes d’un enfant et dans le sourire d’un adulte.

Quand ça arrive à l’être humain de dire : « Je ne sais pas ce qui m’arrive, je ne comprends plus, je ne sais plus quoi faire…j’ai peur; ma joie est extrême…je suis heureuse, etc.» , c’est qu’il vit un moment poétique. Certaines personnes arrivent à transposer ou exprimer ces émotions sous forme d’écriture , de tableaux d’art à exposer …C’est là que nous nous exclamons: Voici un poète!

La poésie est le degré élevé de la beauté, elle est l’extériorisation de soi. Elle est maquillage du langage.

Quels sont les indices d’un poème au vrai sens du mot, outres les vers?

Un corps, un esprit, une âme! Oui, l’assemblage des mots doivent réfléter cette trinité. Il faut qu’en la lisant, le lecteur frissonne de joie ou de tristesse, d’amour ou de révolte…il faut qu’un courant traverse tout son corps comme s’il avait touché un fil électrique sans précaution. La combinaison des mots doit être dotée de puissance. Regardez ce monde et tout ce qu’il renferme, la nature et ses confrères le vent, l’eau, le feu. Toutes ces merveilles doivent leur existence à la poésie.

Mais quelle que soit l’expertise du poète, il manque toujours quelque chose pour exprimer tout ce que l’on ressent. C’est ce qui m’amène à dire que «Chaque poésie a un handicap qui ne cherche qu’à mettre le monde en équilibre.»

 Qu’est-ce qui caractérise l’émotion et la musicalité dans la poésie?

L’émotion et la musicalité sont caractérisés selon moi, par la capacité de l’artiste à user des figures reines et de celle de la répétition pour faire de magnifiques modèles avec les mots tels les stylistes. Il y en a qui, dès le premier tour de création, se surprennent d’avoir tous les ingrédients révélant l’esthétique dans leur texte: c’est inné en eux. Mais il y en a d’autres qui se doivent de retravailler plusieurs fois leurs textes avant d’espérer transmettre un brin d’émotion aux lecteurs. Dans tous les cas, il faut écrire avec le cœur.

En constatez – vous dans les poèmes qui pleuvent quotidiennement ces dernières années au Bénin ?

 Je n’en ai pas tout lu. Mais nos grands auteurs dont j’ai lu les œuvres me servent tous d’exemples à suivre.

 Quelle est votre analyse de l’actuel visage de la poésie béninoise ?

Je crois qu’il y a insalubrité poétique sur les réseaux sociaux. La poésie n’est pas que l’exutoire des déprimés d’amour. Elle a bien d’autres pouvoirs plus majestueux que seuls les poètes patients et perfectionnistes arrivent à faire ressortir.

A votre avis, la poésie béninoise est – elle  représentative ?

Nous ne  devons pas nous leurrer, la poésie béninoise est bien représentative à travers les œuvres de toutes les grandes figures dont nous disposons . Je ne sais s’il est nécéssaire de citer des noms mais si on demande à l’émotion de faire le top 10 des pays dans lesquels  elle est bien traitée, le Bénin pays sera cité.

Réalisation : Esckil AGBO, ©BENINLIVRES,  mars 2021