Beninlivres 2019: ‹‹Nous avons la parole du Ministre Homéky et la parole est sacrée››, dixit Esckil Agbo

Beninlivres 2019: ‹‹Nous avons la parole du Ministre Homéky et la parole est sacrée››, dixit Esckil Agbo

Dans l’après – midi  du mercredi 12 septembre 2018,  une délégation  du projet  Beninlivres, conduite par son Délégué Général, Esckil Agbo    a été reçue en audience  par   le Ministre du tourisme, de la culture et des sports,  Oswald Homéky.   A cette occasion, les visiteurs ont présenté à l’autorité l’initiative des Rencontres Internationales du Livre du Bénin – Beninlivres.


L’audience s’est déroulée  dans une bonne ambiance. L’entretien entre  le Ministre  Homéky et ses hôtes de ce mercredi soir  a duré  près de deux heures. Dans un premier  temps,   c’est le chef de la délégation qui a pris la parole pour presenter   l’initiative. Esckil Agbo  a  notamment exposé les trois volets du projet sous-tendant un média,  une association et une biennale,  sans occulter le Musée de l’Ecrivain africain. 

Le plus grand désir de Beninlivres, a –t-il  confié au Ministre, est de rendre la littérature africaine  sexy , accessible et vivable en rendant hommage aux premiers auteurs- écrivains, et éditeurs  du continent  pour aboutir à la promotion des acteurs  de la chaîne du livre africain de la nouvelle génération .  Pour finir sa présentation,  Esckil Agbo  a indiqué  à son interlocuteur que la 1re édition de la biennale est prevue pour les 27, 28 et 29 septembre 2019 à Cotonou.

 Prenant la parole à son tour,   le  Ministre du tourisme, de la culture et des sports  a  trouvé le projet très intéressant  et la demarche de ses visiteurs professionnelle.    Convaincu de la pertinence et de la sincérité du projet, il n’a pu retenir ses mots d’admiration et d’encouragement à l’endroit de l’équipe

Oswal Homéky: ‹‹l’initiative Beninlivres  est vraiment noble et peut fortement contribuer de façon genérale à révéler notre pays et particulièrement les qualités des acteurs de la chaîne du livre. J’ai surtout été impressionné par le fait que l’événement soit  planifié pour septembre 2019 et que  la rencontre que nous avons eue pour en parler s’est déroulée en septembre 2018. Cela prouve que ce sont des personnes sérieuses, responsables qui ont le sens de l’anticipation. Pour cela,  notre soutien ne fera pas défaut ›› .

 Il est nécessaire de signaler que cette audience vient en prelude à la 1re grande conférence de presse  au cours de laquelle le projet Beninlivres sera exposé dans ses détails aux acteurs du secteur du livre. Celle – ci est prevue pour le jeudi 27 septembre 2018 à 16 h (Heure de Cotonou) à Artisttik Africa.

Homéky, le charmeur – le frimeur?

Le Ministre Oswald Homéky et le trio de la délégation.
Crédit Photo : Lorys Hounon

Au terme de  l’audience, la  délégation composée  de Belkis Espoir   Hounkanrin (Administratrice adjointe sur le projet), Henri Morgan (responsable chargé de la logistique) et Esckil Agbo, le Délégué general – s’est rendue au studio de la radio Planète de Cotonou pour prendre part à l’émission  Sociétal culturel.

 Ici, le 1er Responsible de Beninlivres, après son exposé et un petit compte- rendu de l’audience a été  asommée  de diverses preoccupations.     Les deux principaux  intervenants, Pacôme Alomakpé et Marcel Kpogodo  prennent avec reserve l’engagement du Ministre Homéky. Pour eux la littérature a été toujours le parent pauvre de la culture au Bénin. A en croire Marcel  du journal Le Mutateur, M. Oswald Homéky est un frimeur , un charmeur. Les porteurs de Beninlivres, particulièrement, Esckil Agbo  ne doit en aucun cas  se fier à sa promesse.  Il s’est interrogé sur ce  que la déléguation a eu de concret au cours de l’audience.

En réponse à ces préoccupations,  le  Directeur général de radio Beninlivres rassure et dit avoir la garantie du soutien de l’autorité. ‹‹Nous avons la parole du Ministre Homéky et la parole est sacrée. La concrétisation d’un rêve passe toujours par une porole de foi et d’espoir. ››, soutient –t-il.

 Belkis  Espoir Hounkanrin, de retour de l’audience

Advertisements

Laisser un commentaire

Fermer le menu