La Radio 100% Littérature

Aujourd'hui
La Radio 100% Littérature
Bénin/ Concours d’écriture sur la paix: Belkis Espoir Hounkanrin, le sacre de la confirmation

 

Au Bénin, le 1er  Prix du concours national d’écriture sur la paix  a été décerné, le samedi 30 novembre 2019, à la  jeune professeure de français, slameuse et Rédactrice à Radio Beninlivres, Belkis Espoir Hounkanrin.  

Belkis Espoir Hounkanrin Belkis Espoir Hounkanrin

 

En décembre 2018, voici ce que nous écrivions sur elle. [ Elle est la plus jeune de ce top 10. Enseignante de formation et slameuse par passion, Belkis, visiblement,  ne s’est  presque pas  reposée  courant 2018.  Comme un soldat parti au front, elle est tantôt à ses cours de professeur français dans un Ceg situé à  environ 15 km  de Porto- Novo (capitale du Bénin), tantôt à ses multiples rendez- vous de slam ou encore à ses occupations de rédactrice sur radio Beninlivres. Son engagement est hors pair et sa détermination pour une véritable promotion  de la littérature  béninoise est passionnante.  Disponible et toujours prête, elle répond,  à cœur vaillant, à   tout appel dont le but est de rendre grand le livre du Bénin. 2018 est l’année de sa révélation. ]

 

Un an presque, plus tard – pour son texte intitulé  PAIXturage, elle remporte le  1er  Prix du concours national d’écriture sur la paix. Manipulatrice habile  de maux – pardon – de mots, Belkis  a  présenté  sur la paix,   de  vers, comme on ne l’a jamais bu. Voulez – vous  boire un coup ? En voici :

 

«Je t'ai cherché dans l'obscurité du jour
Je t'ai cherché dans la lumière de la nuit
Je t'ai appelé entre cinq larmes d'enfants
Je t'ai espéré à la récréation de la guerre
Je t'ai vu t'éloigner de nous comme le soleil qui se couche
Je t'ai vu crier Ô désastre comme une mère qui accouche
Vivre est un sacrifice qui a besoin de tes services
Ô mot PAIX »

 

PAIXturage  est un chant psalmodié, une poésie qui personnifie la paix et qui  l’interpelle. Dans ces vers, la jeune poétesse, va  bien au-delà d’un discours grandiloquent. Elle  se laisse aller et conduit implicitement son lecteur à  la fontaine de la paix. Les mots de ce poème traduisent l’importance d’aller vers son voisin, son adversaire, son frère ou  son ami, de toucher son  cœur  pour que  paix soit.

Comme l’écrivaine tunisienne Sonia Chenitin en juillet 2010,  Belkis Espoir Hounkanrin, par PAIXturage,  offre à tous et à chacun, un hymne à la paix.

Par Esckil AGBO, ©Beninlivres, décembre 2019

  .

Lu 258 fois Dernière modification le lundi, 02 décembre 2019 01:08

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Hkr Belkis 02.Déc.2019 Hkr Belkis

    Merci beaucoup pépé de valeur?

  • Lien vers le commentaire SAIZONOU Joachim 02.Déc.2019 SAIZONOU Joachim

    PAIXturage.... Et ce n'est que le début. Par sa jeunesse, Belkis a encore beaucoup de ressources pour bousculer les habitudes et se propulser au sommet de l'art. Bon vent à toi ma fille

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Nos partenaires