La Radio 100% Littérature

Aujourd'hui
La Radio 100% Littérature
Roman / Les mystères du tambour parlant : Dans ce bouquin, je suis allé de surprise en surprise
Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Il me surprend toujours.  Abdel Hakim Lalèyè, le magna du livre au Bénin. Pasteur  du fantastique, ses ouvrages  sont  un vrai régal du  surnaturel. Les mystères du tambour parlant, sa dernière publication est un délice. Pour vous, je l’ai lu.

 

J’ai dévoré les tomes 1 et 2 du roman Les mystère du tambour parlant.  Je suis impatient de lire le tome 3 – pourquoi  pas le tome n. Je me suis vu, au cours de ma lecture, embrigadé par une histoire fascinante. Pour ne pas gâcher la surprise, je me réserve de vous  la raconter,  l’histoire du jeune Dédji Alayandé. Son éducation était – elle  tronquée ?  Face à ma préoccupation, voici ce que m’a écrit, le dimanche 20 octobre 2019, l’auteur du livre : «  initions tôt nos enfants ».

 

Voici pourquoi 

Adjao,  traditionnaliste pur et dur,  tambourinaire  convaincu,  promet à son fils Dédji  de se séparer  de sa passion, son  héritage familial : jouer au tambour lors des rituels  solennels.  Pour le jeune garçon, «  éduqué en partie en Europe », c’est un métier, à la fois  dévalorisant et déshumanisant. Seulement, le griot, face aux sollicitations croissantes de ses amis et de la Cour royale, n’a pu honorer son engagement. Sans  que cela soit connu de son fils, il continue, ainsi à jouer au tambour. Mais le pot aux roses a été découvert.  Dédji, pour mettre définitivement fin à ce ‘’job de papa’’, détruit par le feu, les instruments. Un geste qui  signa sur lui-même le retour  en force de cette profession. Et comment ?  Les deux ouvrages vous en diront davantage. Je suis désolé. Ne comptez pas sur moi.

Avez – vous lu Aagan, (le livre sur le culte egungun du même auteur ? Lire ici https://www.beninlivres.org/news/aagan-quand-abdel-hakim-l-initie-ses-lecteurs-au-culte-egungun).  L’univers est pratiquement le même. Totalement original, il est tracé sur la toponymie.  Comme à son habitude,  Abdel Hakim Lalèyè nous abreuve  de magnifiques prénoms africains. (Vous y trouverez  des  prénoms à vos prochains enfants – moi, j’ai déjà choisi les miens).

 Les personnages sont charismatiques, leur programmation psychologique bien pensée. L’écriture fine, soignée, et délicieuse  fait découvrir à tout lecteur  le prix de la naïveté.  L’Ecrivain, ne nous a – t – il pas demandé d’ »initier tôt nos enfants » ? En lisant Les mystères du tambour parlant, (tomes 1 et 2),  le lecteur découvre des vérités sur les traditions africaines, le christianisme, le monde moderne. Pas trop, peut – être. Mais l’auteur s’est penché sur les sujets difficiles à expliquer.  Du fantastique, tout simplement.

Esckil AGBO, ©Beninlivres, octobre   2019

Lu 407 fois Dernière modification le mardi, 22 octobre 2019 08:29

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Nos partenaires