Concours « Lire, c’est élire » 2019 : Colbert Tatchégnon Dossa, l’auteur à l’honneur

Concours « Lire, c’est élire » 2019 : Colbert Tatchégnon Dossa, l’auteur à  l’honneur

 Errances dans nos sables mouvants de Colbert Tatchégnon Dossa est l’ouvrage retenu pour l’édition 2019 du  concours  national de lecture, « Lire, c’est élire », une initiative de l’association EDeC – Bénin. C’est  l’essentiel à retenir d’un communiqué de presse de la direction  générale du concours, parvenu  à la rédaction de radio Beninlivres ce jeudi 28 février.

Message de l'équipe d'organisation des Noces de Diamant de Un Piège Sans Fin

Pour marquer la célébration des Noces de Diamant du roman Un Piège Sans Fin, nous avons initié une campagne de crowdfunding. Cette campagne a pour but de rendre le roman disponible dans les bibliothèques de plusieurs établissements scolaires privés et publics au Bénin. 200 établissements auront chacun 10 exemplaires du roman.

Informé de cette initiative voici en bref ce qu'en dit le Doyen Olympe Bhêly QUENUM "C'est sublime ! Si ça marche j'aurai un enterrement royal.."

Vous pouvez soutenir cette initiative en parcourant ce lien : https://www.leetchi.com/fr/c/lyV9Bq0w


Tous les apprenants des lycées et collèges du Bénin, qui désirent prendre part à la 3ème édition du concours « Lire, c’est élire » doivent obligatoirement lire Errances dans nos sables mouvants. Ainsi en a décidé le comité d’organisation. Joint au téléphone,  son auteur, nous présente brièvement l’ouvrage en ces termes.

Colbert Tatchégnon Dossa :« Errances dans nos sables mouvants est un recueil de 10 récits autofictionnels abordant essentiellement la problématique de l’éducation et des valeurs morales en générale dans notre pays. Le livre met en exergue les conditions de vie et de travail précaires d’une catégorie d’enseignants appelée vacataires et les impacts négatifs sur la formation de nos enfants. En quittant le cadre scolaire, la plume descend dans nos rues pour nous refléter l’incivisme et l’insécurité qui y règnent. Errances dans nos sables mouvants, c’est aussi une plongée dans le mysticisme dont sont empreintes nos sociétés africaines ».

Courant mars, il  rencontrera les participants au concours pour de fructueux échanges sur le livre et sur sa technique d’écriture.   Au total 126, les apprenants qui prennent part  à la compétition cette année   viennent de dix communes à savoir : Abomey-Calavi, Aplahoué, Akpro- Missérété, Comé, Djakotomé, Dogbo, Lalo, Kpomassè, Klouékanmè et Toviklin.

La suite après la pub

Parmi eux, cinquante  sont du département du Couffo. Leur inscription a été entièrement financée par le Préfet  Christophe Mègbédji ,  nous apprend Elvis Tchidi,  Organisateur en chef du concours.  A Kpomassè, ils sont soixante trois à s’intéresser à la compétition.  Ils ont reçu leur quitus de participation grâce à M. Bernard Amoussou  Sossou, Directeur générale de la Sobemap.

Esckil AGBO  

Laisser un commentaire