Douze mois après sa mort: DJ Arafat vu par un Ecrivain béninois

Douze mois après sa mort: DJ Arafat vu par un Ecrivain béninois

Sa popularité n’a fait que croître même après sa mort. Chanteur du Coupé – Décalé, mort d’un accident de la route le 12 août 2019 à Abidjan, douze mois après son départ précoce pour les cieux à 33 ans, DJ Arafat semble être plus célèbre que jamais. Qu’est-ce qui peut expliquer un engouement si manifestement croissant pour quelqu’un qui est considéré de son vivant comme une contre-valeur ? L’Ecrivain béninois, actuellement doctorant en Musicologie, Ezin Pierre Dognon répond à cette préoccupation. A travers un projet de livre scientifique intitulé :DJ Arafat, le fantôme derrière l’échec du Coupé Décalé.

« A la base, je voulais écrire un article de 20 pages pourla revue scientifiqueVolume ! – La revue des musiques populaires bien connue par le monde scientifique français. Quand j’ai commencé la rédaction, il y avait tellement de la matière que je me suis retrouvé à 43 pages. J’ai fait lire à mon directeur de thèse qui m’a conseillé d’en faire un livre ». Ainsi naît l’idée de mettre sur le marché du livre DJ Arafat, le fantôme derrière l’échec du Coupé Décalé.

La suite après la pub

Le titre est éponyme et énigmatique comme Ezin Pierre Dognon en a l’habitude. En ce sens qu’on se demande  comment peut –on  parler d’échec du  célèbre rythme ivoirien paru au début des années 2000 ; juste, parce qu’un de ses pratiquants ne vit plus. Ezin Pierre Dognon, l’auteur de ce projet de livre, au micro de radio Beninlivres précise :

« La particularité de DJ Arafat est qu’il connaissait le langage de la réussite dans le showbiz musical. Dans son tintamarre rythmique bien organisé, il pouvait compter sur ses mélomanes, les chinois comme il aimait les appeler. Ils lui vouaient un culte digne de celui d’un dieu du panthéon grec. Sa présence était l’arbre qui au lieu de le cacher, dévoilait le succès des artistes du coupé décalé. Son absence du fait de son décès brutal créé l’échec de ces derniers ».

L’ouvrage établit en effet à en croire les propos de l’auteur, un rapport  entre  le chanteur – musicien et la réussite de sa carrière musicale à travers sa trajectoire. Un succès auquel l’opinion publique a agité beaucoup de suspicions liées à d’éventuelles appartenances sectaires.Sans occulter ce fait que l’auteur dit avoir analysé dans son projet de livre, le lecteur pourra se faire une idée claire de la réussite artistique, économique et sociologique de Ange Didier Houon alias DJ Arafat. 

Après « Dullah la grosse énigme », consacré meilleur manuscrit francophone de l’année 2015 pour le compte du Bénin, Ezin Pierre Dognon a signé le recueil de nouvelles « Désolé madame, j’épouse mon portable » avant de partir de tous les réseaux sociaux depuis 2018 pour dit-il faire une pause ; reculer pour mieux sauter et se concentrer sur ses études doctorales en musicologie.

Le projet de livre qui interroge les secrets de réussites de la trajectoire de l’artiste DJ Arafat s’inscrit d’ailleurs selon ses propos dans le cadre de ses recherches scientifiques d’autant que son sujet de recherche de thèse s’intitule : Trajectoire des musiciens entre France et Afrique au XXIe siècle : étude des conditions de réussites esthétiques, interculturelles et technologiques.

Le lecteur devra toutefois patienter pour lire les conclusions contenues dans ce livre car, sans dévoiler les confidences, l’ouvrage paraîtra en fin de l’année 2021 ; après la soutenance de thèse de l’écrivain.

Par Esckil AGBO © BENINLIVRES, août 2020