[Hommage à Dominique Titus]: L’impressionnant parcours du Célébrant en chef, Habib Dakpogan

[Hommage à Dominique Titus]: L’impressionnant parcours  du Célébrant en chef, Habib Dakpogan

Ce dimanche 20 septembre 2020, à la faveur de la 1re édition de la Journée du livre du Bénin, la plateforme BENINLIVRES et ses partenaires rendent hommages à Dominique Titus, Père de la littérature policière au Bénin. Et pour conduire la cérémonie organisée à cet effet, le comité d’organisation a porté son choix sur le talentueux Ecrivain – chanteur, Habib Dakpogan. Découvrez ici le magnifique parcours de ce dernier.

Né à Porto-Novo, Habib Dakpogan a fait ses études primaires à l’école francophone de Lagos au Nigéria. Les parents, en fin de mission d’enseignement, retournent à Porto-Novo où Habib commencera le collège au CEG-Davié.

A 16 ans, il écrit un premier recueil Solitudes d’ombres et d’éthers. Il en fait publier des extraits au Centre Froissart (Cénacle poétique de Valenciennes, nord de la France) dont il est alors le plus jeune membre.Suivra J’étais errant, pièce de vers publiée dans le journal de l’académie de la Baule en 1992. Il obtiendra son bac C en 1993.

La suite après la pub

Il fait une première inscription en physique chimie, mais finit par choisir l’école nationale d’administration où il obtiendra une licence professionnelle en administration des hôpitaux puis plus tard un Master en gestion des ressources humaines. Après un bref séjour comme assistant dans un cabinet d’avocat, il entre à la fonction publique en 1997 et est affecté au ministère de la santé. Il tiendra des rôles de gestionnaire de ressources humaines et de gestionnaire des hôpitaux jusqu’à sa démission en 2012.

Ayant vécu une série de frustrations au ministère, il écrit Partir ou rester, l’infamante républiqueen 2006 aux éditions Ruisseaux d’Afrique, roman qui décrit l’ambiance délétère des milieux corrompus de la fonction publique et qui lui permet de recevoir en 2008 le Prix du Salon international du Livre de Cotonou.

La même année sort Le centième discours, nouvelle futuriste publiée par la Fondation Zinsou dans le cadre du vernissage Bénin 2059.

En 2010 il sort Dis-moi quand, son premier album de musique, et joue de la comédie dans plusieurs films dont la série Le Ministre réalisée par le cinéaste béninois Ignace Yetchenou.

Il obtient une bourse du Centre national du Livre de Paris pour écrire un second roman intitulé PV Salle 6. Ce livre sortira en 2013 et obtiendra le Prix du Président de la République en 2015

Il obtient une nouvelle bourse toujours du Centre National du Livre de Paris pour un nouveau projet de livre qui est en cours.

En 2016, il publie un recueil de nouvelles intitulé EthaContest, et un an après, fin 2017, il écrira un recueil de poèmes intitulé Dessins de silences où il fait connaître son goût pour le dessin et la calligraphie.

Il est actuellement chargé du développement du capital humain dans une institution bancaire après avoir passé 7 ans dans une société de téléphonie mobile à Cotonou.