Interview / Yrédée B. Challa : « Nous avons un cadre de lecture pour les enfants défavorisés »

Interview / Yrédée B. Challa : « Nous avons un cadre de lecture pour les  enfants défavorisés »

[L’ENTRETIEN]. Promotrice de l’Espace Charmes d’Afrique, Yrédée B. Challa, dans cet entretien qu’elle a accordé à Beninlivres,   parle de la bibliothèque solidaire de son établissement. Un cadre de lecture installé, à l’en croire, pour les enfants des milieux défavorisés.

INTERVIEW

La suite après la pub

RADIO BENINLIVRES : Veuillez nous parler de la genèse de votre initiative « La bibliothèque Solidaire de l’Espace Charmes d’Afrique

Yrédé Bamidélé CHALLA : La bibliothèque solidaire est née d’une volonté d’offrir aux enfants issus de milieux défavorisés, un cadre de lecture et de distractions saines au sein de notre espace culturel, ESPACE CHARMES D’AFRIQUE créé depuis Avril 2020. L’objectif est de contribuer à améliorer le niveau scolaire et la culture générale des jeunes enfants et adolescents en leur procurant l’amour de la lecture et de la culture

Depuis le mois d’octobre, l’idée, petitement a commencé à prendre corps.  Dites – nous  comment fonctionne– la bibliothèque?

La bibliothèque est ouverte au public depuis Octobre 2020. Elle est fréquentée en majorité par un public très jeune entre 03 et 19ans. Actuellement, nous n’arrivons à proposer que de la consultation surplace et des activités de lecture et d’éveil.

Dans l’une de vos publications sur les réseaux sociaux, vous avez fait savoir que la bibliothèque est confrontée à certaines difficultés. Veuillez nous les  énumérer.

Nous sommes confrontés à beaucoup de difficultés, tant dans le fonctionnement de la bibliothèque ; que dans le déroulement des activités pour l’atteinte des objectifs. Nous manquons : d’ordinateurs et imprimantes, de connexion internet, de ressources humaines qualifiés et outillés en gestion de bibliothèque, d’une base de données informatisée répondant aux normes bibliothécaires, de matériels de peinture et dessins, de moyens financiers pour recruter de jeunes volontaires pour le bon déroulement des activités  de loisirs et d’éveil au profit des enfants

Comment comptez – vous surmonter ces problèmes ?

Nous avons commencé par lancer des appels à l’aide à travers divers canaux et à contacter directement les personnes et institutions à même de nous aider à pallier un tant soit peu à ces difficultés.

Un mot pour conclure l’entretien.

Cette bibliothèque solidaire est notre projet à la base ; mais aussi le fruit de la volonté d’un certain nombre de personnes qui y ont cru et ont contribué à sa mise en place. Nous passons déjà par ce canal pour les remercier. Nous en appelons aussi à d’autres bonnes volontés : entreprises, Mécènes, personnes morales ou physiques de quelque bord ou milieu, pour nous aider à construire des citoyens de qualité de demain au service de la communauté pour le bon développement de la Nation.

Propos recueillis par Esckil AGBO, ©BENINLIVRES, mars 2021