« Quand on aime » de Dominique Titus : Un style tambour qui fait cadencer l’admiration

« Quand on aime » de Dominique Titus :  Un style tambour qui fait cadencer l’admiration

Quand on aime, on pense et on dépense; d’énergie. L’amour a toujours été le dénominateur commun de tous les bonheurs et malheurs. Pour ne pas en mourir, il faut prévenir le mal. Alors quand on aime la vie, on écrit. On écrit pour tracer un chemin à la jeunesse; faire un nid à la vieillesse. On écrit surtout pour informer l’ailleurs du vent qui souffle ici, pour implorer l’avenir de ne pas nous infliger les mêmes sorts qu’à nos pères. C’est ce que Dominique Titus le père du polar au Bénin a fait dans Quand on aime,… un receuil de cinq enquêtes de el adj Mamadou Sèssè, publié aux éditions Plumes Soleil en 2019.

Un recueil de nouvelles dont la naissance doit une sacrée reconnaissance au Docteur Roger Koudoadinou. Loin d’en faire une étude puisque celui – ci a dit tout et l’essentiel dans sa note du début, je voudrais juste vous faire toucher du doigt combien ces écritures méritent d’être lues et comprises.

La suite après la pub

 Là où l’amour montre qu’il n’a pas de limite, il faut s’arrêter et prendre des leçons;

Là où l’amour est vicieux, il faut s’arrêter et prendre des précautions;

Là où l’amour est toxique, il faut s’arrêter et trouver une solution;

Là où l’amour n’est pas concentré, il faut encore s’arrêter pour prendre des leçons;

Là où l’amour est sournois, il faut croiser les bras et laisser la famille gérer.

C’est Dominique Titus qui nous apprend ces choses à travers cinq belles histoires écrites dans un style tambour qui fait cadencer l’admiration. Des personnages bien doués dans leurs rôles invitent à réfléchir et à redonner à l’amour toute sa lumière volée par l’inconscience des Hommes. De «Quand on aime» à «Affaire de famille», l’objectif est resté le même.

L’auteur nous a montré presque toutes les facettes des amours maladives. Ce recueil de nouvelles est une belle preuve d’amour à l’endroit de l’humanité; pour dire que quand on aime, il faut le faire pour la vie et non pour la mort.

Vous voulez savoir de quoi est capable la femme de Maroufou pour libérer son époux d’une dette insupportable; vous voulez connaître Simone la fille volage et son habileté à faire cogner les têtes d’hommes ensemble comme on casse des noix de coco pour en extraire l’eau; vous aimeriez aussi avoir une idée sur combien de fois la polygamie gangrène la société; Ah! Yèyinou, vous voulez savoir si elle est bête ou charmante et puis cette affaire de famille qui fait reculer même le bon commissaire Mamadou Sèssè? Eh bien, lisez ce magnifique livre à tête reposée.

Par Belkis E. HOUNKANRIN, ©BENINlIVRES, septembre 2020