Salon national du livre : 2020, l’année du livre au Bénin?

Salon national du livre : 2020, l’année du livre au Bénin?

Au Bénin, « l’année 2020 sera une grande année pour le secteur du livre et de la lecture».  Le Ministre  du tourisme, de la culture et des arts,  Jean – Michel Abimbola  l’a  annoncé dans son discours d’ouverture officielle du 3ème Salon national du livre.

Message de l'équipe d'organisation des Noces de Diamant de Un Piège Sans Fin

Pour marquer la célébration des Noces de Diamant du roman Un Piège Sans Fin, nous avons initié une campagne de crowdfunding. Cette campagne a pour but de rendre le roman disponible dans les bibliothèques de plusieurs établissements scolaires privés et publics au Bénin. 200 établissements auront chacun 10 exemplaires du roman.

Informé de cette initiative voici en bref ce qu'en dit le Doyen Olympe Bhêly QUENUM "C'est sublime ! Si ça marche j'aurai un enterrement royal.."

Vous pouvez soutenir cette initiative en parcourant ce lien : https://www.leetchi.com/fr/c/lyV9Bq0w


Le secteur  béninois du livre et de la lecture à l’honneur en 2020.  Selon les promesses faites par le  Ministre Jean – Michel Ambibola aux acteurs,  le vendredi 20 décembre 2019, lors de l’ouverture officielle de la 3ème édition du Salon national du livre,  2020 sera une grande année pour le secteur.  A l’en croire, c’est une année qui sera  particulièrement  marquée par :

–              l’élaboration d’une Politique nationale du livre et de la lecture publique ;

–              une réponse claire à la question du prix unique du livre ;

–              la clarification des choix du Bénin en matière de développement de son industrie du livre ;

–              l’harmonisation des pratiques de gestion et d’animation dans notre réseau public de lecture ;

–              un intérêt renforcé pour les initiatives privées de soutien à l’accès des populations à la lecture ;

–              l’appui à la montée en compétence des animateurs et gestionnaires de nos lieux de lecture ;

–              la mise en place d’une instance consultative du livre, représentative de l’ensemble des corps de métiers pour éclairer la décision politique au profit du secteur.

Ainsi, marche – t – on vers  un assainissement sérieux de l’environnement béninois de la littérature, une véritable professionnalisation voire organisation du secteur. Ceci pour asseoir l’industrie du livre au Bénin. 

La suite après la pub

Par Esckil AGBO, ©Beninlivres, décembre 2019

Laisser un commentaire