Top 10 des acteurs du livre béninois en 2018

Top 10 des acteurs du livre  béninois en 2018

Radio Beninlivres vous propose de découvrir les dix acteurs du livre  béninois en 2018. D’une manière ou d’une autre, ils se sont  illustrés avec des gestes,  des actions, des initiatives, qui ont ennobli le secteur du livre et de la lecture.

Suivez- nous…


  • Professeur Dieudonné Gnammakou, Ecrivain – Editeur – Promoteur de la fête du livre de Porto- Novo

L’infatigable. Nous n’avons pas trouvé un autre mot pour qualifier  le Professeur Gnammakou.  Depuis son retour au Bénin après plus de 30 années à l’extérieur, cet Universitaire  s’est résolûment mis au service du livre et de la lecture.  2018 a  été pour lui, l’année où il s’est plus rapproché  de la jeunesse béninoise.  Sans condition, il a contribué  à la réussite  de plusieurs initiatives de jeunes.  Présence remarquée  à presque tous les rendez- vous majeurs du livre aussi bien au Bénin qu’ailleurs, il a hautement et qualitativement fait parler de la littérature béninoise lors de la 2ème  foire internationale du livre de Lomé.  Le Professeur Dieudonné Gnammakou, du haut de son riche parcours est l’un des rares Universitaires  du secteur du livre toujours    disponibles à accompagner  la jeunesse dans ses rêves.

La suite après la pub

  • Giovanni Houansou, Dramaturge 

Ses amis l’appellent affectueusement « Le mince ».  Oui, Giovanni n’est pas de ces jeunes gens, présentateurs ambulants de la masse de leur corps. Ce qu’il présente plutôt  est sa capacité de créer. Jeune dramaturge, il a fait honneur à la création littéraire  béninoise en décrochant le Prix Théâtre RFI 2018. De la joie, il en a donnée à la famille du livre béninois.  Il est un bel exemple de la jeunesse  laborieuse du Bénin.

  • Colince Yann, Ecrivain

 Colince Yann   est un web activiste, journaliste – écrivain. Pour le livre et la lecture, il déborde d’inspirations. Après l’opération  « Bibliothèque solidaire de Mèdédjonou » en 2016, il a,  au  cours de 2018, , fait    bouger  le secteur  du livre avec deux autres initiatives. La première est l’opération « Buzzbook229 » : collecter des fonds  auprès des amis   du livre  pour «  révéler une jeune plume béninoise ». Celle qui a bénéficié de la 1re édition de cette opération est Sèna Agbofoun – Celle qui ne devait pas naître, Editions Plurielles, 2018. La 2ème initiative est  la Foire  du livre  des    professionnels des médias  pendant la 3ème édition de la journée des média, tenue en mai 2018. L’activité a eu un succès incontestablement éclatant et, ce grâce au dévouement de son Coordonnateur, l’auteur  de L’ivrogne de la Sorbornne, Colince Yann.

  • Sophie Adonon, Romancière

  2018 est sans doute l’année où Sophie a  le plus publié. Ouvrages personnel  comme collectif. En toute modestie, elle  est l’auteure béninoise, selon nos enquêtes qui  a assez fourni sa bibliographie en 2018. Notez :

 a) La France, un pays grandiose, Edilivre 2018 ( essai sur le modèle social et le vivre-ensemble dans une France de diversité),

b) Echos de Femmes, Éditons Savane, Bénin 2018 ( Recueil de nouvelles),

c) Mourir ou mourir, Star éditions, 2018, Bénin ( cinquième enquête du Commissaire Aza),

d) Généalogie maternelle de Jésus-Christ, Éditions Savane Bénin, 2018,

e) Dix écrivaines Béninoises ( dix nouvelles), Éditions Les Impliqués, 2018 ouvrage collectif,

f) « Parole citée : 17 poètes Béninois Anthologie » , nouvelle édition, ouvrage collectif.

g) Précis d’orthographe et de grammaire, Laha éditions 2018.

Outre ces nouvelles publications,  elle a réédité   deux de ses  anciens livres : Un Trop lourd tribut, éditions Savane, 2ème édition,   Pour une poignée de gombos, Laha édition, 3ème édition, 2018.

  • Béatrice Lalinon Gbado, Fondatrice des éditions Ruisseaux d’Afrique

Béatrice Lalinon Gbado est l’une des  pionnières de l’édition au Bénin, ainsi reconnue par ses pairs. Spécialiste de livres pour enfant, elle a,  courant 2018, célébré  les 20 ans d’existence de sa maison d’édition. Une belle opportunité, pour qu’elle témoigne, de nouveau sa foi pour les lettres. La Fondatrice des éditions Ruisseaux d’Afrique  a marqué le secteur du livre béninois par plusieurs activités ayant réuni  à Cotonou des acteurs du livre venus  d’un peu partout.  Colloque sur la littérature   de jeunesse, Semaine béninoise de littérature de jeunesse, Formation sur le « Livre numérique  en Afrique de l’Ouest » et l’organisation de la 1re édition Prix Hervé Gigot pour  l’illustration de livre   jeunesse.

  • Belkis Espoir Hounkanrin, Enseignante – Slameuse

Elle est la plus jeune de ce top 10. Enseignante de formation et slameuse par passion, Belkis, visiblement,  ne s’est  presque pas  reposée  courant 2018.  Comme un soldat parti au front, elle est tantôt à ses cours de professeur français dans un Ceg situé à  environ 15 km  de Porto- Novo (capitale du Bénin), tantôt à ses multiples rendez- vous de slam ou encore à ses occupations de rédactrice sur radio Beninlivres. Son engagement est hors pair et sa détermination pour une véritable promotion  de la littérature  béninoise est passionnante.  Disponible et toujours prête, elle répond,  à cœur vaillant, à   tout appel dont le but est de rendre grand le livre du Bénin. 2018 est l’année de sa révélation.

  • Elvis Thidi, Entrepreneur social, Coordonnateur national de l’association EDeC-Bénin

Il est l’initiateur principal du programme « Sauvons la Lecture ».  Avec ce projet,  bon nombre de livres au programme scolaire ont fait objet d’ animations littéraires. Chaque mois (au début), il  programme  un livre et   invite les élèves à la lecture avant le dernier samedi du mois.    De ce programme est né    « Samedi Littéraire qui a  touché  plus de 70 élèves par collège et chaque mois selon le livre et la classe retenue. Le projet   s’est déroulé de novembre en mai et a pris en compte trois  établissements de  la commune de Comé où est basée l’association. En chiffre,  Elvis a impacté, pour le compte de 2018, plus  de  500 élèves dans chacun des trois collèges qui ont adhéré au programme. Il s’agit du collège de l’Espoir de Comé, du  CEG1 Agatogbo et le CEG Akodéha. Outre cela, il a organisé le concours de compte rendu et critique littéraire « Lire, c’est élire ». Au total   cinquante   élèves  venus de    Djougou, d’Akpro-Missérété, de Kpomassè, de Comé, de Lokossa et d’Aplahoué ont pris part à la compétition.

  • Victorine Kèmonou Djitrinou, Présidente de la fondation Reine Hangbé

A Porto – Novo où elle réside, quel établissement  scolaire ne connaît pas  le bibliobus de la fondation Reine Hangbé? Une bibliothèque ambulante, un bus- bibliothèque. C’est  ‘’ l’édifice’’  hors du commun que cette fondation  a mis à la disposition des écoliers, lycéens et collégiens de la capitale béninoise. Pendant l’année scolaire,  il  parcourt les établissements, notamment ceux qui n’ont de bibliothèque, pour rapprocher le livre et la lecture des enfants.  Et lors des grands congés,  l’initiative « Vacance en livre » prend place,   le bibliobus, cette fois- ci, parcourt les arrondissements de la ville.   2018, selon nos recherches,  a été pour cette fondation au service de l’éducation, l’année de la grande mobilisation.

  • Harmonie Byll Cartaria, Slameuse

Pour la  valorisation  et la défense de la littérature, la jeune slameuse n’a pas encore dit son mot de la fin.  Créative, elle a mis en place au cours de 2018 L’Heure du Débat Poétique (LDP).  Un concept qui met en scène des débatteurs – protagonistes   où chaque camp  tient son argumentaire en vers.  Autour d’elle, de jeunes gens et jeunes filles, amoureux du slam qu’elle manage  sans tambour ni trompette. Sur le LDP, seul le vers a le pouvoir.  C’est son dernier né qui, déjà, évangélise le livre béninois partout dans le monde.  

  • Jéronime Chékété, Enseignante de français – Conseillère Pédagogique 

Elle n’est peut- être pas connue du grand public mais c’est un vrai artisan   de la promotion du livre et de la lecture. Présidente de la section Ouémé de l’Association des professeurs de français du Bénin (l’Apfb – Ouémé), elle ne laisse aucune opportunité du livre échapper à ses apprenants et collègues.  Pour 2018, deux de ses initiatives ont retenu notre attention. La foire des  livres au programme dans les lycées et collèges –  avec vente promotionnelle des ouvrages et l’intéressante  implication  de   l’Apfb – Ouémé dans l’organisation de la 12ème Caravane du livre et de la lecture au Bénin.

Réalisation : Esckil AGBO