USA / Université d’Etat du Connecticut: L’Ecivain béninois Raouf Mama, désormais Professeur Titulaire de Chaire

USA / Université d’Etat du Connecticut: L’Ecivain béninois Raouf Mama, désormais Professeur Titulaire de Chaire


ACTUALITE. L’Ecrivain d’origine béninoise et Enseignant – Chercheur à l’Univesité d’Etat du Connecticut aux Etats – Unis est depuis le 15 octobre 2020, Professeur titulaire de Chaire, devenant ainsi le premier Africain portant le titre de Professeur titulaire de Chaire d’Anglais et d’Art Oratoire dans cette université américaine.

Le titre de Professeur titulaire de Chaire est le plus haut rang attribué aux Professeurs de l’Univesité d’Etat du Connecticut aux Etats – Unis. Le Docteur Raouf Mama est le premier Africain à le décrocher. Conteur professionnel de renommée internationale, auteur inscrit au programme scolaire au Bénin, il dit ses contes en fon, en yorouba, en français et en anglais. Des histoires de son Bénin natal mais aussi d’ autres pays africains.

La suite après la pub

Avant son accession au rang de Professeur titulaire de Chaire, il comptait déjà plusieurs autres distinctions parmi lesquelles, le titre de Erasmus Mundus Scholar (Chercheur Erasmus Mundus), grade obtenu après qu’il a gagné la prestigieuse Bourse de Recherche Erasmus Mundus Maclands en 2011, une bourse financée par l’ Union Europeenne. En 2008, grâce à son recueil de contes Why Monkeys Live In Trees, il a remporté le Prix National du Livre Multiculturel aux USA. Un an plus tard, le Bénin, son pays d’origine lui attribue le Trophée Kwabo pour la qualité de ses résultats en tant qu’ Enseignant – Chercheur. Il a également dans son palmarès le Prix Immigrant distingué aux USA (2005) et le Trophée du Mérite qui lui a été décerné par l’ Association Nationale des Professeurs d’Anglais du Bénin (2019).

Son plus célèbre livre, un Best-Seller, Pourquoi le bouc sent mauvais, la version française de Why Goats Smell Bad, son premier recueil de contes est étudié dans les lyccées et colleges du Bénin depuis près d’une dizaine d’années.


Par Esckil AGBO ©BENINLIVRES 2020