YÈMI ou Le miracle de l’amour: L’arme d’Adélaïde Fassinou Allagbada contre la maltraitance des enfants

YÈMI ou Le miracle de l’amour: L’arme d’Adélaïde Fassinou Allagbada contre la maltraitance des enfants

LA CHRONIQUE. Adélaïde Fassinou Allagbada, dans son roman Yèmi ou le miracle de l’amour indique le noble regard que tout adulte doit porter sur les enfants, notamment quand ceux – ci ne sont pas ses propres progénitures. L’histoire de la petite Yèmi dans cet ouvrage nous en apprend davantage. Décryptage.


YÈMI où Le miracle de l’amour est un roman de jeunesse paru en 2000 chez Star Éditions et réédité 19 ans plus tard par chez LAHA . L’oeuvre est étudiée dans les classes de 5ème au Bénin.

La suite après la pub

Ce roman dont les personnages principaux sont Yèmi , Baba, Iya , la famille Koumi , et dont les thèmes développés sont l’amour et le phénomène de “vidomègon” relate la vie de Yèmi, jeune fille de onze ans vivant au village. Issue d’une famille très pauvre, elle sera placée chez sa tante en ville à Cotonou. Une fois là bas chez les Koumi, contrairement aux autres “enfants placés”, elle bénéfiera d’un bel entretien. Ceci grâce à Josaphat, un garçon intelligent et très éveillé. Elle découvrira de nouvelles choses de la ville, fera la comparaison entre sa nouvelle maison et le village . Elle obtient son Certificat d’Etudes Primaires et rêve de la vie au collège et de l’obtention de son baccalauréat.

Inscrire ce roman au nombre des manuels scolaires est une belle idée. Il a une fonction ludique car il participe à l’éveil du lecteur, éducative puisque tout lecteur peut s’en inspirer pour résoudre un problème de la vie, et instructive du fait qu’il permet d’être créatif.


La lecture de cet ouvrage permet également aux collégiens et à toute personne qui le lira de connaître une autre façon de garder les “vidomègnons“. C’est une arme dressée contre la maltraitance des enfants et un outil de sensibilisation sur les droits des enfants.

Par Margarette ALANTANNOU AVOCE, © BENINLIVRES, avril 2021